Michel Fugain 1967

JE N’AURAI PAS LE TEMPS
Auteur : P. DELANOE
Compositeur : M. FUGAIN
Editeur : Warner Chappell
Producteur : FESTIVAL/UNIVERSAL MUSIC LICENSING
Année : 1967/68
Album : Michel Fugain 1967

Je n’aurai pas le temps, pas le temps
Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n’aurai pas le temps, pas le temps
De visiter
Toute l’immensité
D’un si grand univers
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps
De tout faire
J’ouvre tout grand mon coeur
J’aime de tous mes yeux
C’est trop peu
Pour tant de coeurs
Et tant de fleurs
Des milliers de jours
C’est bien trop court
C’est bien trop court
Et pour aimer
Comme l’on doit aimer
Quand on aime vraiment
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps, pas le temps
Je n’aurai pas le temps, pas le temps…

CAPHARNAÜM

OH MA
Auteur : M. VIDALIN
Compositeur : M. FUGAIN
Editeur : UNIVERSAL fonds Le Minotaure
Producteur : BBZ PRODUCTIONS
Année : 1981
Album : Capharnaüm

Oh, ‘ma, oh mama, dis moi, dis moi mama,
Si je perds mon temps pour de l’argent
Est-c’que c’est vraiment trés intelligent ?
Oh, ‘ma, oh mama,dis moi, dis moi mama,
J’veux bien travailler,
Mais d’un côté com’ de l’autre
J’me d’mande C’que j’y gagnerai.
Oh grand, oh mon grand, écoute ta maman
Tu peux pas rester toujours fauché
Au milieu d’cet immense
Oh grand, oh mon grand, écoute, écout’ ta maman
Et prends la monnaie d’un côté com’ de l’autre
Mon fils Il faudra payer
Oh, ‘ma, oh mama, dis moi, dis moi mama,
Je suis à zéro, J’ai le coeur gros.
Y’a des filles qui veulent me prendre au lasso.
Oh, ‘ma, oh mama, dis moi, dis moi mama,
J’veux bien me marier,
Mais d’un côté com’ de l’autre,
J’me d’mande c’que j’y gagnerai.
Oh grand, oh mon grand, écoute ta maman
Tu peux faire l’amour au jour le jour
T’auras du bon temps et j’suis plutôt pour
Oh grand, oh mon grand, écoute ta maman.
Tu peux profiter d’un côté com’ de l’autre
mon fils, Il faudra payer. …
Oh, ‘ma, oh mama, dis moi, dis moi mama
Si j’ai bien compris j’vais m’mettre au lit
Et celle qui voudra d’moi y mettra l’prix.
Oh, ‘ma, oh mama,dis moi, dis moi mama
J’aime bien cette idée car d’un côté com’ de l’autre
dans c’cas j’suis sur d’y gagner

CAPHARNAÜM

LA RUE DU BABOUIN
Auteur : Françoise Hardy
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Kundalini
Année : 2007

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin,
Vous étiez la grâce en personne
Mais nos champs de bataille me laissaient sur ma faim.
Et pourquoi moi ? Que faisiez-vous à Rome ?

Vous parliez, pour le monde, d’un imminent déclin
Je buvais, muet, vos paroles
Qui brisaient le silence autant que mon destin
Et m’enivraient beaucoup mieux que l’alcool…

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin
Et pourquoi moi ? Que faisiez-vous à Rome ?,

Vous disiez que l’amour est un leurre sans fin,
Une sorte d’auberge espagnole.
Autour de nous flottaient des senteurs de jasmin.
Où êtes-vous ? Où sont nos années folles ?

Fasciné, j’admirais dans la glace sans tain
La beauté du fond, de la forme,
Qui épinglait les cœurs, sans un geste, un à un :
En ce temps-là, vous n’aimiez pas les hommes…

Vous disiez que l’amour est un leurre sans fin,
Où êtes-vous ? Où sont nos années folles ?

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin,
Où êtes-vous ? Où êtes-vous ?
Que faisions-nous à Rome ?

audio player

CAPHARNAÜM

J’SUIS BIEN
Auteur : C. COUDRAY
Compositeur : M. FUGAIN
Editeur : UNIVERSAL fonds Le Minotaure
Producteur : BBZ PRODUCTIONS
Année : 1981
Album : Capharnaüm

Assis sur une branche,
J’finis ma nuit blanche
Juste au d’ssus d’la sono d’mon auto.
J’sais pas comment j’suis monté si haut
Mais je sais que vu d’ici
La gueule d’un flic parait plus sympathique
J’suis bien, P’t’étre un peu bourré, mais bien.
J’suis bien accroché, j’crains rien.
Me faites pas de signes,j’’veux pas descendre.
J’suis bien.
J’savais pas qu’c’était si beau.
J’aurais du monter plus tôt.
Ca fait trés longtemps qu’j’attends
D’étre aussi bien.
En bas y’a du monde. Y’a méme une blonde
Et sans m’vanter, j’crois qu’j’ai un ticket.
Si j’m’écoutais, j’la laiss’rais monter
Mais j’veux surtout pas qu’elle croit
Qu’elle peut comme ça v’nir s’installer chez moi.
J’suis bien, P’t’étre un peu bourré, mais bien.
J’suis bien accroché, j’crains rien.
Me faites pas de signes, j’veux pas descendre.
J’suis bien.
Ici j’vois les choses de haut.
J’prends du r’cul juste c’qu’y faut.
Ca fait trés longtemps qu’j’attends
D’étre aussi bien.
Y’a des voitur’ rouges plein le quartier.
J’vois la grande échelle et les pompiers,
Mais j’vous préviens : j’en ai marre, j’amoche
Le premier connard Qui m’décroche.

BRAVO ET MERCI

LE PRÉSIDENT
Auteur : Salvatore Adamo
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Tonight Music
Année : 2007
Album : Bravo et merci

Le Président est fatigué d’écrire l’histoire
Il ne sait plus comment cacher ses idées noires
C’est embêtant.
Le Président s’est découvert des états d’âme
Il en a marre de ses bilans, de ses programmes
Il prend son temps.

Le Président a pris le chemin des écoliers
Il a largué gardes du corps et conseillers
Assis au bord d’un ruisseau
Voilà qu’il fait des ronds dans l’eau
Et il sourit…
Il rêve…le Président

Refrain
Pas facile Président
Tout s’défile Président
Tout fout l’camp
L’idéal triomphant
S’fait la malle au tournant
Président

Le Président est rappelé de toute urgence
Le peuple gronde, La rue est en effervescence
Bon sang de bon sang !

On le conspue, on le provoque, on lui en veut
Que faire ? Que faire ? Comment rester maître du jeu ?
Pauvre Président !

Que veulent-ils donc ? Messieurs mes conseillers
Trouvez des ponts. Que peut-on faire pour les calmer ?
En attendant !

Président tout n’est pas noir
Donnez leur juste l’espoir
Et ils vous mangeront dans la main

Vous verrez qu’avant ce soir
Vous pourrez chanter victoire
Pour quelques mots Président, trois fois rien

Tout c’qu’ils n’ont pas ils peuvent le voir à la télé
La France d’en bas va bien finir par s’élever
Ils ont du sexe et du sport
Des jeux pour gagner de l’or
Et du rêve, du rêve…
Mon président

Refrain

Le Président dort collé au téléphone rouge
En pleine nuit, on le réveille le monde bouge
Quel est son camp ?

Le Président a réuni ses conseillers
Et il entend un philosophe puis un guerrier
Et un voyant

Le philosophe dit que la guerre est une ânerie
Mais le guerrier crie gare à la philosophie
Extra lucide le voyant jette en l’air sa pièce en argent
Pile ou face ?
Courage !
Mon Président

Refrain

BRAVO ET MERCI

LA VIE
Auteur : Louis Chedid
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Editions Louis Chedid
Année : 2007
Album : Bravo et merci

Toutes ces images qu’on nous montre
Ces horreurs qu’on nous raconte
Ce grand robinet à douleur
Pour nous plomber le cœur
Morosité Moderne
Du poison pour toute la semaine
Sans faire aucun mal à personne
Non coupable mais tout comme

Qu’on en oublie
Que le monde est si beau
Que l’amour est un sacré cadeau
La vie, la vie, quel jolie mot la vie (bis)

C’est l’histoire de la bouteille
A moitié vide, à moitié pleine
Tout n’est pas rose évidemment
Ni tout noir pout autant
Sans mettre des œillères
On peut prendre un peu l’air
Avoir envie de faire une pause
Parler des belles choses

De dire tout haut
Que le monde est si beau
Et que l’amour est un sacré cadeau
La vie, la vie, quel jolie mot la vie (ter)

Quitte à paraître politiquement incorrect
Naïf, imbécile, je persiste et signe

Je dis tout haut
Que le monde est si beau
Que l’amour est un sacré cadeau
La vie, la vie, quel joli la vie…

BRAVO ET MERCI

LA TERRE EST SERVIE
Auteur : C. Nougaro
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Editions Miss Terre
Année : 2007
Album : Bravo et merci

Refrain
Venez, puissants ou asservis, venez…
Races, peuples, enfants de la femme,
Voici de l’eau, de l’air, des flammes,
Attablez-vous : La Terre est servie. (bis)

La table est ronde. Elle a des lois.
Désormais il faudra s’y soumettre,
Respecter les eaux et les bois,
L’air que respirent nos fenêtres.

Refrain

La Terre est trop forte pour nous.
On sort d’elle, on y retourne.
Autour de notre faim, elle tourne.
La nappe-monde, quel rendez-vous !
La nuit lui sert d’argenterie. (bis)
Attablez-vous, la Terre est servie. (bis)

Le pot-au-feu est un pot de fer
Qui n’aime pas qu’on le malmène.
Le festin peut tourner à l’enfer
Si l’homme se dévore lui-même.

Refrain

BRAVO ET MERCI

LA RUE DU BABOUIN
Auteur : Françoise Hardy
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Kundalini
Année : 2007

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin,
Vous étiez la grâce en personne
Mais nos champs de bataille me laissaient sur ma faim.
Et pourquoi moi ? Que faisiez-vous à Rome ?

Vous parliez, pour le monde, d’un imminent déclin
Je buvais, muet, vos paroles
Qui brisaient le silence autant que mon destin
Et m’enivraient beaucoup mieux que l’alcool…

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin
Et pourquoi moi ? Que faisiez-vous à Rome ?,

Vous disiez que l’amour est un leurre sans fin,
Une sorte d’auberge espagnole.
Autour de nous flottaient des senteurs de jasmin.
Où êtes-vous ? Où sont nos années folles ?

Fasciné, j’admirais dans la glace sans tain
La beauté du fond, de la forme,
Qui épinglait les cœurs, sans un geste, un à un :
En ce temps-là, vous n’aimiez pas les hommes…

Vous disiez que l’amour est un leurre sans fin,
Où êtes-vous ? Où sont nos années folles ?

Vous viviez autrefois dans la rue du Babouin,
Où êtes-vous ? Où êtes-vous ?
Que faisions-nous à Rome ?

BRAVO ET MERCI

JE PARLERAI DE TOI
Auteur : Charles Aznavour
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music/Mélodium Music SA
Année : 2007

Je ne parlerai pas du monde d’aujourd’hui
Cela ne sert à rien de hurler face au vent
Je n’en parlerai pas
Je n’en parlerai pas car à quoi sert un cri
S’il ne réveille pas la conscience des gens
Je n’en parlerai pas
Je ne parlerai pas des scandales en série
Des filles de l’amour qui vivent sans amour
Des travailleurs au noir sous payés asservis
Dans des caves humides ou n’entre pas le jour

Refrain
Je parlerai de toi
Rien que de toi qui donne
Encore un peu de joie
A mes années d’Automne
De la peur qui m’oppresse
Au cœur chaud de tes bras
Quand je sens ta jeunesse
Avide encore sous moi
Je parlerai de toi
Je parlerai de toi

Je ne parlerai pas de l’hiver qui s’en vient
Jetant sur le pavé ceux qui ont tout perdu
Je n’en parlerai pas
Ceux qui malgré la honte osent tendre la main
Des enfants affamés, volés, violés, vendus
Je n’en parlerai pas
Non je ne dirai rien de ce qui me fait mal
De ce qui me révolte et ce que je ressens
Je n’en parlerai pas car tout devient banal
Et l’odeur de la mort et la couleur du sang

Refrain

Je ne parlerai pas des discours vains et creux
Des tribuns convaincants, beaux parleurs de tous bords
Sous couverts d’un parti ou représentant Dieu
De la loi de la jungle et celle du plus fort
Je fermerai les yeux sur tout ce que je vois
De tout ce que j’entends je ne soufflerai mot
Et portes verrouillées je resterai chez moi

Refrain

Je parlerai de toi
Tout simplement de toi

BRAVO ET MERCI

J’AI CHANTÉ
Auteur : Maxime Leforestier
Compositeur : Michel Fugain
Editeur : Shokaway Music / Incidences Editions
Année : 2007
Album : Bravo et merci

Dans les couloirs de faïence
Où passent les gens pressés
Rien n’avait plus d’importance
Que briser l’indifférence
J’ai chanté…
J’ai chanté
Sur les plages et dans les dunes
Où les filles vont l’été
Sans diplôme et sans fortune
Pour les voir s’abandonner
J’ai chanté, j’ai chanté.

REFRAIN : J’ai chanté, nananana, j’ai chanté, nana…

Dans les bouges et les palaces
Où passe la société
Magnifique ou dégueulasse
Je voulais trouver ma place
J’ai chanté…
J’ai chanté
Dans le brouillard des paillettes
En m’approchant au plus près
Du miroir aux alouettes
Pour rester ce que j’étais
J’ai chanté, j’ai chanté.

REFRAIN : J’ai chanté, nananana, j’ai chanté, nana…

Aux mariages, aux baptêmes
Aux fêtes carillonnées
Des “je te hais”, des “je t’aime”
Même seul avec moi-même
Dans la solitude ancienne
Où mon cœur s’en est allé
Au plus profond de ma peine
En silence et en secret
J’ai chanté

REFRAIN : J’ai chanté, nananana, j’ai chanté, nan.. (Ad Lib)